Les pêcheurs Rohingya luttent pour leur survie

D’après Larédac’ à 16h59 le 09 Août 2014

A Maungdaww dans l’État d’Arakan, tout comme à Gaza : les pêcheurs Rohingya luttent pour leur survie ; depuis que les autorités birmanes leur ont interdit la pêche, et cela depuis la troisième semaine de Juillet, s’insurge Hashim, un pêcheur du sud de Maungdaw.

« Le 30 Juillet, un groupe de pêcheurs s’est rendue au poste de police de Aley Than Kyaw dans le sud de Maungdaw, afin d’obtenir leur autorisaton de pêche auprès du fonctionnaire en charge de l’octroi de cette autorisation… « , a ajouté Hashim.

L’officier leur a signifié que les autorités avaient ordonné à la police d’interdire aux pêcheurs musulmans la pêche dans la région, et qu’il ne connaissait pas la raison de cet ordre, a rapporté un autre pêcheur, qui a souhaité rester anonyme.

« J’ai cinq personnes dans ma famille a nourrir et il est très difficile de le faire en ce moment…. « , a déclaré Hashim à Kaladan press.

Asharff, un ancien pécheur, assure que les autorités essayent de paralyser ou même de vouloir détruire la communauté Rohingya, surtout économiquement, et cela en représailles, du refus de participer au recensement officiel et le récent processus  « de collecte de données de la population« . 

« Les Rohingyas s’opposent fortement à la participation dans ce recensement, car le gouvernement tente de les identifier comme «bengali» au lieu de «Rohingya»« , a déclaré Asharff.

Cette manœuvre est faite afin de les déclarer comme illégaux et ainsi avoir un prétexte de les expulsés, mais surtout de les déportés.

Source : Kaladan press, Burma News, Reuters