Les polos Fred Perry signe identitaire des extrémistes

D’après Larédac’ à 20h01 le 20 Juin 2014

Les signes identitaires sont partout, bien sûr beaucoup de gens avec une compréhension sous silence ont cru tout ce que les médias ont pu sortir comme ineptie sur le voile, faisant ainsi croire aux plus grands nombres que celui-ci était le seul signe identitaire en France. De plus si l’on vous matraque avec la même chose, au bout d’un moment vous ne voyez que ça.

Non, il est effectivement visible, mais pas moins que les rastas portaient par les rastafaris ou la kippa ainsi que les tites couettes portaient par les Juifs pratiquants etc etc….

Mais beaucoup de ces signes sont moins visibles, c’est ce que nous allons voir ici avec une marque de vêtements reprise au départ au compte de l’extrême droite anglaise.

Connaissez-vous les polos Fred Perry ? Non ! Les polos Fred Perry sont devenus les symboles de la classe ouvrière anglaise au détour des années 60, aujourd’hui ces polos s’arrachent comme des petits pains à plus de 80 € l’unité !

Le principaux clients friands de ce vêtement sont les skinheads de droite et de gauche, et aussi chez les homosexuels, signe de réappropriation (dérisoire et vaine) d’une identité masculine (oui, il paraîtrait que l’homo d’aujourd’hui aspire à être plus masculin ?????) et blanche malmenée par la multiculturalisation et la féminisation de nos sociétés.

Le polo Fred Perry est devenu un objet symbole de l’entresoi prolétaire et blanc, et de la marchandise idolâtrée du rêve du blanc venu du froid sauveur de la race blanche européenne, il est un marqueur de l’identité occidentale ou européenne perdue, enjolivé par un sentiment de déculturation.

Le culte pour la marque Fred Perry avait conduit Clément et ses agresseurs à se croiser dans une vente privée, le résultat Clément en a perdu la vie.

Ce polo qui passe inaperçu pour les profanes est le signe identitaire d’une communauté identitaire mais celui-ci on ne pose pas nos yeux dessus !