L’État sioniste calcule l’ampleur à donner aux représailles pour ses trois jeunes

D’après Larédac’ à 00h30 le 02 Juillet 2014

Le gouvernement israélien calculait mardi l’ampleur de ses représailles à la mort de trois jeunes enlevés en Cisjordanie occupée, imputée au Hamas palestinien, soucieux de ne pas embraser la région et de perdre la sympathie de la communauté internationale (comme si cela était le cas ???).

Malgré l’immense émotion provoquée dans l’opinion par l’enlèvement le 12 juin des trois étudiants puis leur meurtre, les dirigeants internationaux et les principaux commentateurs israéliens appelaient le Premier ministre Benjamin Netanyahu à garder la tête froide, tablant sur des opérations ciblées et limitées.

Bibi et le syndrome Al Sissi : pour le dernier même la porte qui grince c’est les Frères Musulmans… Pour Bibi tout c’est le Hamas !

« Nous considérons le Hamas comme responsable de l’enlèvement et du meurtre des jeunes et nous savons comment régler nos comptes avec eux« , a déclaré le ministre de la Défense Moshé Yaalon dans un communiqué, en ajoutant que la traque des ravisseurs se poursuivait.

Avant l’aube, Israël a lancé une trentaine (34 selon Haaretz) de raids aériens contre des groupes armés dans la bande de Gaza sans faire de victime. Huit roquettes tirées de l’enclave palestinienne, où le Hamas est en charge de la sécurité, se sont en outre abattues sur le sud d’Israël.

Un jeune Palestinien a été tué mardi matin par l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jénine en Cisjordanie, mais apparemment sans lien avec les recherches des ravisseurs.

Les trois étudiants (réservistes) dans des écoles religieuses de colonies juives, Eyal Yifrach, 19 ans, Naftali Frankel et Gilad Shaer, 16 ans tous les deux, ont été retrouvés morts lundi aux environs de la localité de Halhoul, près de la route où ils ont été vus pour la dernière fois faisant de l’auto-stop dans le sud de la Cisjordanie.

Ils devaient être inhumés mardi après-midi.

« Intelligemment, chirurgicalement » ???

M. Netanyahu a promis de « faire payer le Hamas », son gouvernement considérant que les ravisseurs ont agi, sinon sur ordre, conformément à la ligne de la direction du mouvement islamiste Hamas.

Le cabinet de sécurité, qui comprend les principaux ministres, s’est réuni pendant plusieurs heures lundi soir sous la présidence de M. Netanyahu et devait reprendre ses discussions mardi soir.

Le Hamas, qui a nié être impliqué dans le rapt mais a salué l’opération, a averti que si Israël « se lançait dans une guerre ou une escalade, il ouvrirait les portes de l’enfer« .

L’armée israélienne a déjà démoli les maisons de deux membres du Hamas à Hébron en Cisjordanie, qu’elle considère comme les principaux suspects qui sont toujours introuvables.
Durant son opération de recherches, elle avait tué cinq Palestiniens et arrêté 420 Palestiniens, dont 305 membres du Hamas, en Cisjordanie.

Pour l’éditorialiste vedette du grand quotidien Yediot Aharonot « Israël doit continuer à frapper le Hamas, mais cela doit être fait intelligemment et chirurgicalement », sans punir selon lui la population ni l’Autorité palestinienne.

Le président Mahmoud Abbas a convoqué une réunion de la direction palestinienne, alors que son accord de réconciliation avec le Hamas qui a conduit à un gouvernement de consensus commun à la Cisjordanie et à Gaza, semblait de plus en plus menacé.

Crainte d’agressions ‘individuelles’ 

Ah bon ? : video Les Israéliens veulent des représailles très fermes : 

http://cdn.dmcloud.net/route/4f8da00e94a6f639e70004f1/53b2a8989473994ff17a9f0f/mp4_h264_aac_hd.mp4?auth=1404822282-0-zagmco1o-0a99785ded6ba0e6ca1cfe843adcad62

Le spécialiste militaire du journal Haaretz souligne que « le but déclaré du gouvernement est la dissuasion envers les Palestiniens mais son objectif pratique est de calmer les Israéliens« , mettant en garde contre une vague d’agressions individuelles visant la minorité arabe ou les Palestiniens.

La police israélienne a été mise en alerte sur tout le territoire en vue d’attentats ou de représailles de ce type.

Haaretz prévient que « la tentation politique de prendre des mesures spectaculaires contre le Hamas à Gaza est grande« , mais risquerait de déclencher le tir de salves de roquettes sur Tel-Aviv.

Dans cette hypothèse, estime le commentateur du quotidien Maariv, « le Hamas recouvrerait un peu de sympathie internationale (…) Au bout de trois jours, personne ne se souviendrait des trois jeunes assassinés et tout le monde parlerait de la population palestinienne sous la botte de l’occupant« .

Ah ! Hypocrisie quand tu nous tiens !!!!

A l’étranger, le président américain Barack Obama a condamné « dans les termes les plus forts possibles » un « acte de terrorisme insensé » ! Et l’État sioniste c’est quoi ???? 

Alors que l’Union européenne a souhaité que « les auteurs de cet acte barbare soient rapidement traduits en justice« . A quand les responsables sionistes devant le TPI alors ???

Pour l’organisation Human Rights Watch (HRW), c’est « un acte déplorable qui constituerait un crime de guerre s’il a été commis par un groupe armé« . donc l’occupation, les arrestations arbitraire, les brimades et les bombardements sur des civiles c’est une promenade de santé ??

Alors qu’une revendication crédible de cet enlèvement n’a été signalée, un groupe inconnu se baptisant « Partisans de l’Etat islamique » et prêtant allégeance à l’Etat islamique, engagé dans le combat en Syrie et en Irak, a revendiqué l’enlèvement et le meurtre, dans un communiqué publié sur des sites islamistes.

Source : Afp, Reuters, Haaretz, Agence Wafa, HRW, Euronews, Galgalatz (radio israélienne issu e l’armée), L’orient Le Jour