Lettres à un jeune musulman

Dans « Lettres à un jeune musulman », Omar Saif Ghobash donne des conseils sur le difficile voyage en avant que peut rencontrer un jeune musulman américain d’aujourd’hui. Ce livre s’adresse en premier lieu à ses jeunes fils. 

Dans une entrevue avec la radio publique du Minnesota, Mr Ghobash, Ambassadeur des Emirats Arabes Unis en Russie, a expliqué comment les jeunes musulmans devraient appliquer des leçons de leur foi à la vie quotidienne et comment ils peuvent combattre des idées de violence qui sont souvent associées à leur religion.

 

Mr Ghobash présente son livre lors d’une interview dans The Daily Show

Dans son livre, Mr Ghobash explique que « si votre coreligionnaire vous dit que tout a été répondu dans les textes de nos ancêtres, vous pouvez lui dire que vous croyez que chaque génération de musulmans devrait réexaminer sa foi et sa compréhension dans les termes qu’elle comprend« . 

Le radicalisme n’est pas exclusif ou intrinsèque à la population musulmane américaine, cependant, Mr Ghobash met en avant combien la vie peut être difficile pour la jeunesse musulmane de ce pays, sentiment d’ailleurs perçu par bon nombre de jeunes musulmans à travers le monde ainsi qu’au sein de la communauté elle-même. Les effusions de sang vu dans les médias ou réseaux sociaux contre ceux qui nous ressemblent et en plus partagent la même foi (Syrie, Irak, Birmanie, Palestine, etc etc), ainsi que la diabolisation orchestrée à outrance de ces peuples et donc indirectement de toute la communauté musulmane. Ce qui, selon Mr Ghobash, amène certains jeunes musulmans Américains à se tourner vers daesh. Le parallèle peut être effectivement fait pour la jeunesse musulmane européenne.

La frontière entre le pardon et la haine, Mr Ghobash l’a connu très tôt dans sa vie. Quand Mr Ghobash avait 6 ans, un Palestinien de 19 ans, qui avait confondu son père avec le ministre de la Syrie, a tué fatalement son père sur le tarmac d’un aéroport d’Abu Dhabi. Il n’a jamais cherché à se venger ou prit les armes pour tuer mais il en a eu envie, il en a ressenti le besoin, c’est pourquoi il comprend pourquoi un tireur dans ce genre de situation aurait recours à la violence. 

« Au fil des années, j’ai réalisé que ce pauvre jeune homme n’avait absolument aucune opportunité« , a déclaré Ghobash dans une interview. « Et en un sens, vous savez, je pense que le tueur de mon père a été lui-même victime de la façon dont nous faisons de la politique dans le monde Arabe« .

Mr Ghobash se demande également si les interprétations traditionnelles de l’Islam sont « fondamentales » à la croissance musulmane. Par exemple, selon lui, dans certains ménages musulmans, les jeunes filles ont une liberté limitée par rapport aux garçons. Dans certains pays, les jeunes filles sont découragées d’obtenir une éducation formelle. 

« J’ai aussi besoin de regarder ma propre expérience personnelle et de voir ce que cela me dit« . En clair se servir de l’expérience vécut à la lumière de la science islamique. 

Sources : Twitter, MicNetworkInc