Liban : Le nombre de réfugiés syriens explose et dépasse le million

D’après Laredac’ à 09h30 le 09 Avril 2014

Le nombre de réfugiés syriens enregistrés au Liban a dépassé un million de personnes, a annoncé jeudi le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) dans un communiqué.

Alors que le nombre de réfugiés équivaut désormais un quart de la population libanaise, le HCR a déploré « un record désastreux aggravé par des ressources qui s’épuisent rapidement et une communauté hôte proche du point de rupture ».

« Trois ans après le début du conflit en Syrie, le Liban est devenu le pays au monde hébergeant la plus forte densité de réfugiés par habitant« , a expliqué l’agence de l’ONU, en soulignant que « le flux s’accélère ».

« En avril 2012, il y avait 18.000 réfugiés syriens au Liban ; en avril 2013, ils étaient 356.000 et actuellement, en avril 2014, un million« , a noté le HCR, qui enregistre « quotidiennement 2.500 nouveaux réfugiés, soit plus d’une personne par minute » dans ce pays.

« Les Libanais manifestent une générosité remarquable, mais ils luttent pour faire face. Le Liban accueille la plus importante concentration de réfugiés de toute l’histoire récente. Nous ne pouvons pas le laisser porter seul cette charge« , a estimé António Guterres, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Violents combats pour le contrôle de Lattaquié

Les combats faisaient rage jeudi dans la région de Lattaquié, où les rebelles ont lancé il y a deux semaines une offensive de grande envergure, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Les affrontements visent à s’assurer le contrôle de l’Observatoire 45, une colline stratégique dans cette région qui abrite le berceau de la famille Assad, a précisé l’OSDH, qui s’appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.

« C’est là que se concentrent les combats depuis la nuit dernière. L’armée a avancé et l’a prise, puis elle a été chassée par les rebelles« , a expliqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH, précisant que dans l’après-midi, aucun des protagonistes ne contrôlait de la colline.

Pour soutenir l’armée et ses supplétifs au sol, l’aviation syrienne a mené plusieurs raids sur ce secteur ainsi que sur le Jabal Akrad, une autre hauteur tenue par les rebelles, a ajouté l’OSDH. 

En association avec les jihadistes du Front al-Nosra, les rebelles ont lancé il y a deux semaines une offensive surprise et se sont emparés de plusieurs positions et villages, dont la localité frontalière de Kassab, à la lisière de la Turquie. Ces combats ont fait des centaines de victimes de part et d’autre, dont 20 rebelles mercredi, a précisé l’OSDH.

Jeudi, le chef rebelle de l’Armée syrienne libre (ASL) de la région, Moustapha Hachem, a accusé les responsables de l’opposition politique en exil, réunis au sein d’une coalition de l’opposition syrienne, de ne pas honorer ses promesses.

« Ils (les membres de la coalition) ont affirmé qu’ils offraient un soutien militaire aux révolutionnaires mais ce n’est pas vrai jusqu’à aujourd’hui », a-t-il dénoncé dans une vidéo publiée sur le site YouTube. 

« Nous avons entendu à la radio et sur les chaînes de télévision que le président de la Coalition avait visité la côte (Lattaquié) afin d’avoir sa photo et pour diviser les révolutionnaires« , a-t-il ajouté.

Dans le reste du pays, six enfants ont été tués par quatre obus tombés à Doukhaniyé, près de Damas, et sept autres personnes ont été blessées par des obus dans la capitale, selon l’agence officielle Sana. Au total, plus de 150 000 personnes ont été tuées en Syrie, selon l’OSDH, depuis le début du conflit il y a trois ans.

Source : Afp, Agence ANI, L’Orient le Jour, Agence Sana, HCR, OSDH, Al Manar