Lina Khattab a été condamnée à six mois d’emprisonnement

D’après larédac à 08h30 le 23 Février 2015

Le tribunal militaire d’occupation zioniste de la prison d’Ofer, en Cisjordanie occupée, a condamné lundi dernier, l’étudiante palestinienne Lina Khattab à six mois d’emprisonnement et une amende de 6000 shekels (1375.47€).

Le tribunal lui a également instauré une peine de trois ans avec sursis, du simple fait qu’elle a appelé à « participer à une manifestation en solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens, » en face de la prison d’Ofer.

Lina Khattab, qui est une étudiante en journalisme à l’Université de Birzeit, a été enlevée par des soldats israéliens le 13 Décembre 2014, lors d’une manifestation non violente organisée par des étudiants marquant le 47e anniversaire de la création du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP).

En décembre dernier, Al-Quds News Agency (Agence de presse palestinienne) avait diffusé un reportage dédié à Lina, avec une entrevue avec sa mère qui parlait de l’enlèvement de sa fille par les soldats, qui l’ont délibérément ciblés à cause de ses activités politiques non violentes.

A lire : Lina Khattab, 18 ans…

Dans l’interview, la maman de Lina expliquait que quand elle a réussi à la voir pour la première fois, après son « arrestation », disons plus son rapt, elle a remarqué que sa fille avait perdu beaucoup de poids, et également déclaré aux journalistes que, malgré des conditions de vie difficiles et des méthodes d’interrogatoire des plus violentes physiquement et psychologiquement, sa fille est restée ferme sur ses principes de justice et de libération.

Elle avait ajouté que sa fille lui avait confié avoir reçu des coups d’une extrême violence quand les soldats l’ont enlevée, avant de la placer dans leur jeep, et que les soldats ont été irrités que, malgré le passage à tabac, elle ne pleurait pas, et ils lui ont même demandé pourquoi elle ne pleurait pas, mais elle est restée forte et ferme sans montrer aucun signe de faiblesse. La force des idéaux !

[Rejoignez-nous sur Facebook pour une information en continue]

Les soldats ont prétendu qu’elle lançait des pierres sur eux, cependant selon elle, elle leur a dit qu’elle rendait juste visite à son ami, les soldats essayaient juste de la piéger en faisant différentes allégations, des accusations fabriquées de toutes pièces.

Après son arrestation, Lina a été déplacée à la prison israélienne d’Ofer, elle a été forcée de rester debout contre un mur sous la pluie et dans le froid, et le lendemain, elle a été transférée à la prison de HaSharon.

Chaque fois qu’elle a été déplacé à HaSharon au tribunal militaire d’Ofer, les soldats l’ont réveillé à peu près toutes les deux heures, afin de la priver de sommeil, et ce juste avant de passer devant le tribunal, les soldats allumaient délibérément la climatisation, et une fois arrivée à Ofer, elle aurait été également placés dans une chambre froide, afin de l’affaiblir. En dépit d’avoir été déplacé avant l’aube, ses audiences, à chaque fois, se tenaient en fin d’après-midi.

Les juges de la Cour ont refusé, et ce à chaque audience, la libération sous caution, et ont tenu huit audiences séparées et à huit-clos, dans le seul but de laisser les soldats témoigner contre elle, sans la présence de Lina Khattab. La justice quoi !!!

Vidéo en arabe : https://www.facebook.com/video.php?v=10152685203882984

Source : Avec Reuters, Al-Quds News Agency, IMEMC News