Manifestation contre l’immigration et l’islamisation : « on est chez nous »

D’après Larédac’ à 20h58 le 10 Mars 2014

Hier, dimanche 09 mars, a eu lieu à Paris une manifestation contre la soit-disante « islamisation » de la France mais aussi pour demander la mise en place d’un référendum contre l’immigration comme ce fut le cas en Suisse.

La manifestation a regroupé plusieurs centaines de personnes selon la police, des milliers selon les organisateurs. Cet événement était organisé par les principaux groupes identitaires français tels que Riposte Laïque, Résistance républicaine ainsi que le Bloc Identitaire à qui l’ont doit l’organisation provoquatrice fin 2010 de « l’apéro saucisson-pinard » dans un quartier populaire et multi ethnique de la Goutte d’Or, à Paris.

Voulant prendre le modèle de la Suisse, le fondateur de Riposte Laïque, Pierre Cassen estime « exemplaire » la « votation » du peuple Suisse et déclare vouloir « profiter de cet élan pour nous aussi demander, sur l’immigration, un référendum« .

Brandissant la toujours et éternelle fable de « l’islamisation » de la France ainsi que de l’Europe, Mr. Cassen a déclaré à l’AFP « il nous semble qu’il y a un décalage inquiétant (….) entre un peuple qui souffre de ces conséquences et des élites qui sont totalement insensibles à ces souffrances« .

De son côté, la présidente de Résistance Républicaine, Christine Tasin, accuse « l’immigration »  d’aggraver les choses en France, qui est, selon elle, déjà « dans une situation difficile« , en allant jusqu’à juger l’Islam « complètement contradictoire avec nos lois et nos valeurs« .

Les manifestants sont arrivés en criant « on est chez nous« , défilant derrière des banderoles du Bloc Identitaire où l’on pouvait lire des slogans comme « Islam ras-le-bol » ou « Immigration, islamisation, demain la remigration« .

Des personnes se trouvant sur la route du cortège, dont un cycliste qui au départ des manifestants a lancé une insulte vers eux, ont fait savoir leur réprobation concernant les mots d’ordre de ces provocateurs racistes.

Certains des manifestants criaient fièrement des slogans stupides comme « Ils n’aiment pas les Français, préfèrent les immigrés, dehors ce gouvernement » ou encore « retour au pays« .

Parmi ces hommes et ces femmes se trouvait l’écrivain islamophobe, Renaud Camus, qui avait tenu des propos, en décembre 2010, sur l’islamisation qui lui a valu de comparaître il y a peu devant la justice pour provocation à la haine raciale. Selon ce théoricien du « grand remplacement », l’islamisation menacerait la civilisation française.

Tous ces gens pensent-ils vraiment que l’on pourra sortir du pays des millions de personnes sans qu’aucune de ces personnes ne s’offusquent ou alors ont-ils déjà un plan pour cela aussi ? Peut-être ont-ils déjà prévu des pertes ? Mais vu les dires et les pensées de ces gens cela ne devrait pas leur poser trop de problèmes.

Source : AFP