Manifestations et affrontements en Cisjordanie, Bibi appel Abbas

Plusieurs milliers de Palestiniens ont manifesté en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, vendredi 31 juillet, après la mort d'un bébé palestinien dont la maison a été incendiée par des colons israéliens dans le village de Douma, en Cisjordanie occupée.

A Douma, des centaines de personnes ont défilé lors des funérailles de l'enfant de 18 mois. Son corps, porté à bout de bras, était enveloppé dans un drapeau palestinien.

A lire : Ali Dawabcheh brûlé vif dans une attaque de colons zionistes

Des affrontements à Hébron

Des petits groupes d'adolescents Palestiniens masqués ont commencé à jeter des pierres sur les soldats israélien à Hébron, indique AP. Les soldats ont répondu par des tirs « de grenades lacrymogènes et assourdissantes« , précise l'AFP.

Vidéo : Manifestations et affrontements en Cisjordanie après la mort d'un bébé d'Ali :

Manifestations et affrontements en Cisjordanie… par francetvinfo

Bibi « the king » Netanyahu appelle Abbas ?

Bibi abbasLe Premier ministre Benjamin – Bibi « the king » – Netanyahu a appelé hier vendredi le président Palestinien Mahmoud Abbas avec qui pourtant il ne prend habituellement aucun contact, suite à l'assassinat du pauvre Ali.

Une tentative afin de calmer la colère – légitime (encore un fois) – des Palestiniens …

Aussitôt après cette attaque à l'aube, M. Netanyahu avait dénoncé un « acte terroriste », un qualificatif qui on le rappel n'est pas souvent utilisé par les autorités zionistes lors d'attaques anti-palestiniennes. Une condamnation renouvelée au téléphone avec M. Abbas, ont indiqué son bureau et l'agence officielle palestinienne. Les Palestiniens, eux, ont dit tenir son gouvernement pour « entièrement responsable » de ce « crime de guerre« .

Lire aussi : Pour une ministre adjointe zioniste : « Toute cette terre est à nous »

Lors de cette conversation téléphonique, M. Netanyahu a affirmé au président Palestinien avoir visité la mère, Riham Dawabcheh, 26 ans, et le frère, Ahmed, quatre ans, du petit Ali, dans un hôpital de Tel-Aviv où le président israélien Reuven Rivlin doit également se rendre.

« Tout le monde en israël est choqué par l'acte terroriste condamnable qui a visé la famille Dawabcheh« , a affirmé M. Netanyahu au président Abbas, selon son bureau. Mais pourrait il en être autrement ? Un enfant tué sans raison en dehors d'une période de guerre ! Il est plus difficile ici de parler de dommage collatérale ou autres excuses données d'habitude pour créditer les dérives sionistes.

« Tolérance zéro » pour les violences commises par des colons

L'Union européenne a appelé à la « tolérance zéro » pour les violences commises par des colons zionistes, après l'attaque d'hier en Cisjordanie occupée.

« Nous appelons à la pleine responsabilité, l'application efficace de la loi et à la tolérance zéro pour les violences des colons« , a réagi toujours vendredi une porte-parole de la chef de la diplomatie de l'UE, Federica Mogherini, dans un communiqué.

Une attaque qualifiée de « terroriste » par israël et que les Palestiniens veulent porter devant la justice internationale.

Pour l'UE, il ne s'agit ni plus ni moins qu'un « meurtre de sang-froid« .

« Une enquête complète et rapide est nécessaire pour traduire les auteurs de ce crime effroyable devant la justice. Les autorités israéliennes doivent également prendre des mesures déterminées pour protéger la population locale« , a indiqué la porte-parole, tout en rappelant la « forte opposition » de l'UE à la politique de colonisation qui menace la possibilité d'une solution avec deux Etats.

« De tels actes peuvent facilement conduire à une spirale de violence » et éloigner les deux parties « d'une solution négociée. Retenue et calme sont nécessaires de toutes parts pour que la situation, déjà tendue sur le terrain, ne s'aggrave pas« , ajoute-t-elle.

Dans son communiqué, l'UE a également présenté ses condoléances à la famille.

Sources : Afp, reuters, Haaretz, Agence Wafa, L'orient le Jour …