Moubarak devrait être libéré ce jeudi 22 Août 2013

D’après Hamzatou à 13h10 le 22 Août 2013

Comme si l’Égypte le savait déjà ou alors l’attendait, l’ancien dictateur va être libéré aujourd’hui et mis en résidence surveillée, interdit de quitter le territoire. L’Occident ainsi qu’Israël ont bien fait leur travail et ils viennent en aide à leur associé. Ce ne sont pas des fables racontaient aux enfants, c’est une réalité ! Le Premier ministre Turc Raccep Tayyib Erdogan, et bien d’autres, partage cet avis, en effet il s’est exprimé mardi 20 août sur ce sujet « Israël est derrière la destitution du président égyptien Mohammed Morsi » a-t-il déclaré.

Le Premier ministre turc a étayé sa thèse en affirmant que lors d’un forum en France, avant les élections de 2012 qui ont conduit au pouvoir les Frères musulmans de Mohamed Morsi, « le ministre (israélien) de la Justice et un intellectuel juif (certainement notre BHL national défenseur des riches et des puissants.. et des menteurs aussi) auraient déclaré : ‘Même si les Frères musulmans remportent les élections, ils n’en sortiront pas vainqueurs, car la démocratie ne repose pas sur les urnes.‘ Tout est dit !

La Turquie a vivement condamné la destitution du président Morsi et a opté pour un ton très ferme pour réagir à la répression menée par les forces de sécurité égyptiennes contre des rassemblements de soutien au président islamiste déchu. La Turquie a rappelé son ambassadeur au Caire, ce à quoi l’Égypte a riposté par le rappel de son ambassadeur en poste à Ankara, signe d’une dégradation des liens bilatéraux, traditionnellement bons.


Nous apprenions donc hier que la justice était sur le point de confirmer sa libération, hé bien cela aurait été fait puisque l’on apprend aujourd’hui que Moubarak pourrait être libéré dans la journée en effet la justice égyptienne a approuvé mercredi la demande de remise en liberté de l’ancien président Hosni Moubarak, qui pourrait sortir de prison dès jeudi, au risque d’aggraver des tensions toujours très vives, sept semaines après l’éviction du président Mohammed Morsi, issu des Frères musulmans. Le parquet a annoncé qu’il ne ferait pas appel de cette décision, prise à la maison d’arrêt de Tora, où l’ex-raïs est détenu.

Mais une page Facebook fait néanmoins fureur depuis l’annonce :Mohamed Hosni Moubarak, président d’Égypte en 2014. Alors que certains inconditionnels s’y félicitent très sérieusement du « rétablissement du droit » et envisagent son retour en politique, d’autres l’ont recommandé en pensant qu’il s’agissait d’une blague mais cela n’en est pas une, car même l’Arabie Saoudite après avoir donné des milliards à l’armée égyptienne, des hôpitaux mobiles à cette même armée mais aussi félicitée celle-ci lors des bains de sang de la semaine dernière, aujourd’hui le royaume de Saoud se réjouit et verrait la libération de Moubarak d’un bon oeil. (on aimerait bien savoir avec quel oeil !).

Quoi qu’il en soit, les jeunes du mouvement Tamarod, à l’origine de la grande manifestation du 30 juin qui a abouti à la destitution du président élu Mohamed Morsi quelques jours plus tard par l’armée et qui se réclament de la révolution du 25 janvier 2011, sont quelque peu embarrassés. Sur le site pro-révolutionnaire El-Badil, on apprend que le porte-parole du mouvement, Hassan Chahine, réclame l’arrestation de Moubarak dans le cadre de l’état d’urgence décrété depuis la fin juin par les nouvelles autorités.

Source : CourrierInternational, LeFigaro