Palestine : Le courant est revenu à Gaza !

D’après Larédac’ à 18h53 le 29 Décembre 2013


Des écoliers Palestiniens contraints de travailler à la bougie

Le courant est revenu à Gaza ! En effet, d’après l’Orient le Jour, la seule centrale électrique de la bande de Gaza a recommencé à fonctionner dimanche après que ces « gentils » messieurs du gouvernement israélien ont daignés procéder à la réouverture de Kerem Shalom afin de reprendre la livraison de fuel et c’est un grand soulagement pour eux et pour tous ceux et celles qui soutiennent chaque jour le peuple Palestinien.

L’unique centrale électrique de la bande de Gaza a recommencé à fonctionner dimanche après la reprise des livraisons de fuel en provenance d’Israël, a indiqué un responsable palestinien.

« La centrale a recommencé à fonctionner avec l’approvisionnement en fuel, qui a repris avec la réouverture dans la matinée du terminal de Kerem Shalom« , a précisé à l’AFP ce responsable.

La centrale électrique avait été arrêtée vendredi 27 décembre à la suite de la fermeture de Kerem Shalom, par où passent les marchandises entre Israël et la bande de Gaza.

L’arrêt a contraint la compagnie à limiter de nouveau à six heures par jour l’approvisionnement en électricité, contre 12 heures lorsque la centrale fonctionne.

La fermeture de Kerem Shalom a été décidée après la mort mardi d’un Israélien, tué par des tirs alors qu’il travaillait près de la frontière entre la bande de Gaza et le territoire israélien. En représailles, l’armée israélienne avait lancé des raids aériens, qui ont coûté la vie à une enfant palestinienne.

Le ministère israélien de la Défense a pour sa part expliqué que l’arrêt de la centrale était du à un conflit financier entre l’Autorité palestinienne, baséee à Ramallah (Cisjordanie), et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

La centrale avait déjà été arrêtée un mois et demi cet automne.

L’usine, qui fournit 30% des besoins en électricité de l’enclave palestinienne, avait cessé de fonctionner le 1er novembre faute de carburant, ce qui avait provoqué des coupures de courant qui pouvaient atteindre 16 heures par jour, affectant aussi les écoles, les hôpitaux, et les usines de traitement des eaux. Elle avait rouvert le 15 décembre.

Source  : L’OrientleJour