Pékin express en Birmanie : Scandale et indignation

D’après Laredac’ à 18h34 le 15 Avril 2014

Ce soir sera diffusé la première de l’émission qui est depuis plus de 48 heures décriée, et ce à juste titre, sur les médias alternatifs musulmans, l’émission Pékin Express qui cette année se passe dans un pays qui est actuellement le théâtre d’un génocide sur la population musulmane des Rohingya. Pour rappel cette communauté birmane est considérée par l’ONU comme étant une des communautés les plus discriminées au monde.

Tous les médias en parlent aujourd’hui, mais une vague de consternation gronde sur les réseaux sociaux depuis plus de deux jours, des pages Facebook ont été créé regroupant actuellement plus de 4000 personnes et un hashtag #contrepekinexpress2014 a été mis en place, tout cela pour dire non à cette télé poubelle qui maintenant, pour le bien des téléspectateurs, va côtoyer un pays au gouvernement totalitaire et criminel.

Beaucoup ont lancé leurs attaques directement sur la page Facebook de l’émission, musulmans, humanistes, téléspectateurs ignorants cette situation, tous ont laissé la trace de leur indignation. D’autres ont tenté d’appeler la chaîne productrice, M6, mais en vain et pour ceux qui ont pu les avoir, cela a été très bref car la chaîne mettait fin à la discussion avant même d’être commencé en raccrochant au nez de leur interlocuteur.

Selon Islametinfo, il y aurait même une manifestation qui doit se déroulait au moment même où nous écrivons cet article devant le siège de M6 à Neuilly-sur-Seine.

On a pu entendre le présentateur, Stéphane Rotenberg, sur la radio RMC, où il était l’invité des Grandes Gueules, se faisant un peu bousculer par les questions du présentateur. Apparemment, Stéphane Rotenberg ne semble pas prendre conscience de la situation catastrophique d’une partie de la population birmane, pire encore il semble minimiser la chose.

Cliquez sur la photo pour entendre l’interview

On a pu aussi entendre, ou plutôt nous n’avons pas entendu, notre Président, François Hollande, hier mardi, en compagnie du prix Nobel de la paix, la birmane Aung San Suu Kyi, qui a depuis oublié ce prix au vu de son silence macabre en ce qui concerne les actes de violences incessantes portaient sur la communauté Rohingya. Mme Aung San Suu Kyi est venue demandée de l’aide à la communauté internationale afin de soutenir la Birmanie dans sa transition démocratique qui selon elle est « difficile ». Oui, nous n’avons pas entendu Mr Hollande dire un seul mot sur le comportement du gouvernement birman sur une minorité de sa population, certes il a dit que l’Europe se sentait « préoccupé » mais cette préoccupation ne concerne que le plan économique car qui dit ouverture dit marché potentiel, mais par contre pas un mot sur le trafic humain ni sur les persécutions quotidiennes dont font l’objet les Rohingya.

Cliquez sur la photo pour voir la vidéo

Mais pendant ce temps-là, à New York, ce lundi 14 avril, se sont déroulés les prestigieuses récompenses du journalisme américain, les prix Pulitzer. Ce prix récompense plusieurs catégories, et dans l’une d’entre elles, celle de « Reportage international », l’agence Reuters a été distingué pour ses reportages sur.. Nous vous laissons deviner.. Les persécutions contre la minorité musulmane des Rohingya.

Jason Szep et Andrew R.C Marshall ont été félicité par le comité Pulitzer pour leurs « reportage courageux » sur les Rohingya.

En effet, les reportages qui ont été fait par ses deux reporters ont pu mettre en lumière les conditions difficiles des membres de cette communauté, révélant aussi au passage les différents trafics humains dont font l’objet les Rohingya lorsqu’ils tentent de fuir la Birmanie.

Cette récompense honore Reuters, d’ailleurs le rédacteur en chef ,Steve Adler, ne s’en cache pas et a salué le travail de ses collègues. « Pendant deux ans, ces reporters de Reuters ont inlassablement enquêté sur les terribles manquements aux droits humains dans une région oubliée du monde musulman« , apportant ainsi une vue de la Birmanie plus véritable à l’ensemble de la planète. Steve Adler a ajouté que ces travaux ont eu un impact pour « plus de 900 personnes » qui « ont été libérées de réseaux de trafiquants brutaux« .

Si vous voulez participer à la mobilisation contre l’émission Pékin Express, déjà ne l’a regardé pas !, et ensuite voici différents liens :

Signez la pétition : https://secure.avaaz.org/fr/petition/La_direction_de_M6_Lannulation_de_la_diffusion_de_Pekin_express_en_Birmanie/?wdqGOgb

Liker la page Facebook : https://www.facebook.com/ContrePekinExpressBirmani?fref=ts

Si vous utilisez Twitter voici le hashtag : #contrepekinexpress2014

Pour ceux qui voudraient appeler directement M6 : 01 41 92 66 66

Les ONG :

Baraka City : http://www.barakacity.org/birmanie

Collectif Hameb : https://www.collectif-hameb.com/, qui soit dit en passant est venu à Rouen, le mois dernier, il y avait dix personnes ! Les élections ou les conférences qui ne servent à rien étaient plus importantes pour la communauté rouennaise que de se renseigner sur la condition de nos frères et soeurs dans un pays méconnu.

Rubrique Rohingya sur T.E.P.A : http://tousensemblepouravancer.blogspot.fr/search/label/Rohingya

Pour découvrir ou redécouvrir l’histoire de cette minorité : http://tousensemblepouravancer.blogspot.fr/2013/07/les-rohingyas-minorite-musulmane-de_8.html

http://tousensemblepouravancer.blogspot.fr/2013/07/rohingyas-minorite-musulmane-de.html

Source : Islametinfo, Youtube, dailymotion, Reuters, AFP, SaphirNews