Polémique autour d’un barbecue

D’après Hamzatou à 14h48 le 1er Juillet 2013

L’action se passe lors de la fête de l’école maternelle Robert-Surcouf dans le quartier de Mas Drevon à Montpellier qui s’est déroulé le 18 juin dernier. Pendant cette fête était organisé un barbecue, et c’est ce barbecue qui au centre de la polémique, ou plutôt la viande qui cuit dessus.

En effet la psychose de l’Islam s’est invitée à la réception par le biais de la viande Halal qui était proposée ce jour-là, puisque des parents n’auraient été prévenu que le jour même du barbecue. Il n’en fallait pas plus pour que des gens mal intentionnés utilise ce prétexte pour gâcher la fête.

Pourtant trois semaines avant ce jour était tenu une réunion où les parents d’élèves, au nombre de 25, avaient été prévenu par la direction de l’école que la viande serait Halal puisqu’une majorité des élèves sont de confession musulmane comme l’a expliqué la directrice Marie-Line Schrotzenberger au Midi Libre, de plus elle a rajouté « Nos moyens étaient très limités, et la viande non-halal nous restait toujours sur les bras. De plus, chacun était libre d’apporter ce qu’il voulait », c’était donc aussi dans un souci d’économie que ce choix avait été fait.

Malheureusement des parents d’élèves n’ont apparemment pas accepté ces explications puisque certains s’en sont pris publiquement à un professeur musulman qui été seul face aux attaques racistes, pendant que des mamans se livraient à des « amalgames entre racisme et laïcité » envers d’autres parents, c’est ce qu’aurait confié un délégué des parents d’élèves au Midi Libre.

Cet incident est remonté jusqu’à l’inspecteur de l’éducation nationale de l’académie, pour lui l’incident n’est qu’une « incompréhension mutuelle » en affirmant que « personne ne l’a fait exprès » et que bien évidemment cela ne se reproduira pas. Enfin d’après lui, cette « petite maladresse » est déjà « réglée ».

Cette affaire montre bien que tout ce qui touche à l’Islam est diabolisé, et est prétexte à la diffusion de penser haineuses de gens ignorants, crédité par une société accusatrice et stigmatisante.

Source : MidiLibre via BFMTV, le parisien

Mots-clés : nationale, laïcité, islamophobie