Québec : Un syndicat enseignant défend le droit du port du voile à l’école

D’après Hamzatou à 20h53 le 9 Septembre 2013

Au Québec, un important syndicat du secteur publique, considéré comme le deuxième plus grand syndicat du secteur public au Québec (avec environ 32 000 enseignants représentés), a apporté son soutien au port de symboles religieux dans les lieux de travail, dénonçant une nouvelle charte du gouvernement défendant la laïcité de l’Etat et l’interdiction des symboles religieux, dont notamment le hijab, nous apprend le site Onislam.

« Nous n’allons surement pas aller à la chasse aux sorcières pour voir qui porte le hijab , la kippa ou croix. Nous allons défendre le droit de nos employés à travailler » , a déclaré Sylvain Mallette, le président de la Fédération autonome de l’Enseignement (Fédération indépendante des enseignants) au Globe and Mail.

« Empêcher quelqu’un de porter un hijab ou une kippa n’est pas une façon d’assurer la laïcité de l’État au sein de ses institutions. Pour nous, le respect de la laïcité n’a rien à voir avec le fait que vous portiez des symboles ou des accessoires religieux » , a-t-il également indiqué.

Le gouvernement devrait publier d’ici la semaine prochaine, la charte des valeurs du Québec qui suggère de protéger la laïcité de l’État en interdisant les travailleurs du secteur public de porter des symboles religieux dans leur lieux de travail tels que les écoles, les hôpitaux et les garderies . Le syndicat a menacé d’aller au tribunal si un enseignant venait à se faire limoger en raison du port d’un signe religieux.

Source : HalalBook