Rassemblement Contre le Racisme et l’Islamophobie : Un rassemblement national frileux

Le CRI France et plusieurs associations musulmanes avaient lancé l’appel il y a plus d’un mois à un rassemblement national pour le samedi 14 mars contre l’islamophobie. Objectif, exprimer son refus de l’amalgame entre Islam et terrorisme, dénoncer « la montée de la haine et de la violence contre les musulmans » tout en revendiquant fièrement son appartenance sans conditions à la société française. L’État français se doit de respecter les minorités, pour cela le CRI France et autres associations demandent « la création d’une loi contre l’islamophobie« .

Hier donc, cela devait être la journée où la communauté musulmane devait montrer son indignation en ce qui concerne l’islamophobie qui règne dans notre pays. La communauté devait ainsi de vive voix dénoncer ce fléau qui gangrène toutes les sphères sociales et professionnelles. Un racisme décomplexé qui est même maintenant le plus souvent revendiqué en public, plus de tabou pour le musulmanophobe ou pour le hijabophobe ou pour le qamisophobe ou voire pour le pogonophobe (peur des barbes).

À Rouen, T.E.P.A a pu constater qu’une petite poignée de personnes musulmanes ou non s’étaient rassemblées sur la place de la Cathédrale, dans le centre-ville, pour dénoncer cet islamophobie devenue ordinaire. Réunis autour de la team du CRI Seine-Maritime fraîchement né pour combattre l’islamophobie et toutes autres formes d’injustice dans la région, les personnes présentes ont pu entendre, après le discours officiel du CRI France, un rappel rempli d’émotion des dernières dérives islamophobes qui ont été constatées ces derniers temps comme celles subi par différents élèves musulmans dans l’Éducation national. « Une naissance est normalement heureuse, la nôtre a un goût amer, elle s’est faite dans la frustration et l’injustice » déclare Fanny, référant du CRI Seine-Maritime.

La team CRI Seine-Maritime

La team du CRI Seine-Maritime, boosté par Fanny, a exhorté la oumma à voter aux prochaines élections pour ainsi montrer au gouvernement le poids réel de la communauté musulmane française. « L’Islam n’est pas l’ennemi de la France, les musulmans ne sont pas les ennemis de la France, les musulmans ne seront pas les boucs émissaires de l’État » dit-elle. Il faut une « prise de conscience collective« , « les musulmans de France sont prêts à combattre, prêt à agir« , cependant, les musulmans eux-mêmes sont divisés sur le « doit-on voter ou non ? », question qui revient sans cesse à chaque élection et qui est régi par des avis religieux différents.

Malheureusement, et comme beaucoup d’endroits où s’est tenu le rassemblement, à Rouen peu d’oreilles pour entendre ce discours rassembleur du CRI Seine-Maritime.

En effet, le bilan est assez mitigé, si à Lyon l’objectif semble atteint avec un millier de personnes et Paris, place de la Bastille, avec plus d’une centaine. Pour les autres comme Rouen, ces villes n’ont vu que très peu de personnes. À Marseille le rassemblement a été assez modeste, une cinquantaine de personnes, avec une absence remarquée des organisations anti-racistes et musulmanes, un internaute le qualifie de « pitoyable« . Dans les villes de Grenoble, Avignon et Strasbourg peu de monde, « c’est une honte » déclare une personne sur place à Avignon. Une centaine de gens se sont rassemblées à Perpignan, Chambéry et Lille.

Pour tous ceux et surtout celles, qui se sont déplacés, une certaine frustration s’est installée. Fort est de constater que ce sont toujours les soeurs qui sont au premier rang, elles qui sont toujours présentes. En commentant une photo du CRI France prise place de la Bastille, une internaute écrit son mécontentement « si l’on regarde les quelques messages postés ici, ce sont nous les femmes qui répondons mais la plupart d’entre nous avons des responsabilités familiales…. Ce sont aux hommes de se bouger, mais ils ont toujours d’autres choses à faire… C’est pitoyable« .

Pourquoi ce petit flop ??

Nationalement, beaucoup de commentaire sur les réseaux sociaux pointe du doigt le manque d’information, ou l’heure de rendez-vous du rassemblement, qui, il est vrai tombé au même moment que la prière pour certains ! Néanmoins après celle-ci, à Rouen, il n’y a pas eu plus de monde sur la place de la Cathédrale. Pour ce qui est du relais d’information le CRI Seine-Maritime affirme avoir tracté, des affiches ont été refusées alors que des personnes s’étaient portées volontaire pour les mettre, un message a été lancé sur la radio Beur FM, bref l’info a été relayée le problème vient de l’importance de l’info pour les personnes l’ayant reçue ! « Nous avons nos preuves à faire sur Rouen, c’est tout à fait normal et nous l’entendons, seulement, nous ne pouvons lutter sans vous » peut-on lire sur la page Facebook du CRI Seine-Maritime.

En ce qui concerne la ville de Rouen, une conférence de Tarek Oubrou avait lieu ce samedi. Cependant, l’invité de l’UMR (Union des Musulmans de Rouen) a fini son intervention bien avant le début du rassemblement, de plus le lieu de la conférence ne se trouvait pas très loin du rassemblement. Néanmoins la référant du CRI Seine-Maritime s’est dite satisfaite et à profiter pour remercier les gens qui ont fait le déplacement, une soeur étant venue de Mantes La Jolie pour participer à l’événement, « Je salue les gens qui se sont déplacés, peu de monde mais pour une première fois c’est assez satisfaisant. Il reste du travail à l’avenir et le CRI Seine-Maritime s’emploiera à être là pour continuer la lutte contre toutes les injustices » nous a-t-elle confié.

Quoiqu’il en soit ce pétard mouillé va bien faire sourire nos détracteurs qui vont encore une fois pouvoir constater le manque de cohésion de la communauté musulmane française. Mais ce n’est que le début du combat pour nos droits car comme le dit le slogan « l’islamophobie n’est pas un droit, c’est un délit » !

Zemmour super-star à Rouen

Triste paradoxe, Zemmour était l’invité du réseau rouennais (qui regroupe des membres du Parti radical, du Bloc identitaire ou encore d’anciens du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers) ce vendredi à la Halles aux toiles à Rouen. Mr Zemmour invité en Guest-star a pu constater qu’il était toujours dans la course puisque la salle était comble. Beaucoup de Rouennais sur place ont déclaré partager « ses idées » et « ses valeurs« . Julien, 26 ans, fan de Zemmour a déclaré à un journaliste de Paris-Normandie que son idole « dit ce que les autres n’osent pas dire, comme le fait qu’il n’y a plus de loi dans certaines zones contrôlées par les racailles« . Jean-Luc, 66 ans, « son bouquin est un peu chiant, mais je m’y suis replongé après les attentats de janvier« , selon lui « la France a besoin d’une psychanalyse« .

Tout le monde n’était pas venu pour acclamer Zemmour, d’autres, comme les guerrières du CRI Seine-Maritime ont été affrontées la bête ! Et d’autres étaient tout simplement venus écouter ce qu’il avait « à dire« .

Venu pour défendre selon lui la jeunesse ouvrière prise entre les méchants musulmans dans les quartiers et la classe des bobos dont d’ailleurs il fait partie !

Selon lui la population ne veut plus du « vivre ensemble » car il y aurait trop de dissemblances et pas assez de ressemblances. Plus d’assimilation et les gens ne veulent plus se rassembler. Il y aurait trois groupes selon lui, le premier serait une bourgeoisie qui se voit aller dans les grandes écoles pour à la fin quitter le pays pour partir travailler à l’étranger, le deuxième la jeunesse ouvrière Française qui serait la plus discriminée et hors des richesses de la France et enfin la jeunesse immigrée qui se réislamise afin de retrouver des repères perdus et qui a un besoin de spiritualité. Pour le fanatique Zemmour, ces différents groupes ne se supporteraient plus et ne se parleraient pas.

« Ce désarroi, cette frustration conduira à des affrontements« , cependant il omet le fait que les pouvoirs en place depuis les années 60 ans poussent vers cela en stigmatisant au besoin du moment tantôt une population et tantôt une autre (Italiens, roms, Africains, Arabe et/ou musulmans, les banlieues, les jeunes…) Tout ce qui peut servir à gravir ou conserver le doux pouvoir !!!

Après avoir craché son requiem, il est venu le temps des questions. Le micro qui circulait dans les rangs s’est arrêté sur un jeune qui lui a posé une question sur le 11 septembre à laquelle il a répondu un « je m’en fous » qui a fait rire l’assemblée. Sur d’autres questions plus intéressantes sur le lien avec la franc-maçonnerie ainsi que sur la solution sur le déclin de la France et auxquelles les gens attendaient une réponse, il esquive en remettant la faute sur les théoriciens de la déconstruction, c’est plus facile on ne crache pas sur ses employés !!!

Il ne répond pas aux questions. Il n’a fait que de la dialectique, « Il dépend des diagnostics » a-t-il dit, « Je n’ai pas besoin d’apporter de solution. Elle est dans mon diagnostic, pour ceux qui savent le lire » bah voyons !!!!

Le CRI Seine-Maritime n’a pas eu le droit de prendre le micro cependant elles, oui « elles », n’ont pas abandonné pour autant en allant après l’intervention demander des comptes à Mr Zemmour. La team lui a posé plusieurs questions, la première était « Monsieur Zemmour le problème en France, ce sont les musulmans ou l’Islam ?« , réponse de Mr Zemmour « les deux« . La deuxième posée comme une affirmation « Vous mentez concernant l’Islam et le Coran ?« , il haussera les épaules pour simple réponse. Le CRI Seine-Maritime est revenu aussi sur le fait qu’il y a eu une distribution d’un journal royaliste (Lys) avant son intervention et sur des tracts France de Souche, Bloc Identitaire etc.. lors de la sortie de la conférence, ce qui le fît sortir de ces gonds, suintant et « postillonnant sa haine » il a répondu que ce n’était pas lui qui avait tué dans l’hyper casher ! Celui qui trouve la relation comprendra peut-être !!! La team lui a répondu en coeur « nous non plus !!!« .

Pour finir, un membre de l’équipe lui a donné un Saint-Coran, celui qui avait déjà déclaré avoir lu et compris le Saint livre a déclaré ironiquement « comme ça je pourrais LIRE…. » à quoi il lui a été répondu « exactement cela vous évitera certainement de dire des bêtises !« .

Source : Merci à la team CRI Seine-Maritime

Source : Paris-Normandie, Facebook, CRI France