Rohingya : Le moine SS de retour dans l’État d’Arakan pour inspecter les barbelés d’un camp

Le moine extrémiste bouddhiste « Ashin Wirathu » alias « le moine SS », gourou de l’organisation qualifié de terroriste « 969 » est de retour une fois de plus dans l’État d’Arakan pour mettre en œuvre ses plans racistes.

Selon un journaliste, il est venu pour rallier d’autres sectes bouddhistes à sa cause et les inciter à participer à l’épurage ethnique en commettant des violences et des émeutes contre les Rohingyas. Car c’est de cela qu’il s’agit, d’un épurage ethnique ! Et il se fait aux yeux et su de tous ! Le gouvernement birman, par son silence, est tout aussi coupable. De plus, par son inaction, il donne officieusement son accord et cautionne ainsi les actes de persécutions et de violences sur la communauté musulmane des Rohingyas. Pourtant, Wirathu a été classé comme dangereux terroriste à l’échelle mondiale.

Tel un haut gradé de la SS venant contrôlé un camp, sa visite s’est concentrée sur la ville de Maungdaw où il a inspecté les barbelés placés autour de la ville qui servent à parquer les Rohingyas, limitant ainsi leurs déplacements. Ces barbelés les empêchent de sortir pour échapper aux campagnes de violences bouddhistes menées contre eux de temps à autre.

Pendant son voyage dans l’État d’Arakan, le moine SS a livré un grand nombre de conférences, bien sûr entre bouddhistes, qui avait pour thème l’escalade de la violence sectaire contre les Rohingyas mais aussi comment les écraser une bonne fois pour toute dans l’État d’Arakan, mais en particulier dans la ville de Maungdaw, de Busadong et Rcidong.

Comme une tornade, à chaque visite d’Ashin Wirathu, les actes terroristes contre les Rohingyas par des bouddhistes accompagnées d’une partie de la population (certains munis de bâtons et autres armes avec des casques allemands portant la croix gammée vissée sur la tête) augmentent. Il vient, il galvanise ses troupes, les monte en pression, met la haine dans leur coeur, et ensuite part laissant tout cela exploser.

Source Arakana.com