Roubaix : Ville modèle pour le New York Times

D’après Hamzatou à 11h30 le 11 Août 2013

     

Pourquoi la ville de Roubaix est-elle louée par le New York Times ? Hé bien pour une chose assez étonnante aux vues de ce qui se passe dans le reste de la France, ce serait pour son modèle d’intégration. Dans un pays où l’Islamophobie et le racisme prennent de l’ampleur doucement mais sûrement cette information est pris comme un petit rayon de soleil.

Roubaix est cité par le journal américain comme un exemple pour sa douceur de vivre, et son bon vivre-ensemble et devrait être un exemple pour les autres villes de France. En effet à Roubaix l’édification de lieux de culte ne pose pas de problème, la ville compte 100000 habitants et la communauté musulmane de cette région Nord-Pas-de-Calais peut compter sur six mosquées.

Muhammed Henniche, secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis, qui a été interrogé par le journal a expliqué que « Roubaix est un berceau, un symbole de l’immigration » et d’ajouter « Dans un pays où les couvre-chefs islamiques sont régis par la loi et beaucoup de musulmans avouent se sentir comme des étrangers en France, Roubaix fait partie de ces rares villes qui se démarquent de l’interprétation rigide de la laïcité française« .

La mairie de Roubaix s’est dite satisfaite de cette notoriété inattendue, et Bertrand Moreau, principal porte-parole pour le bureau du maire, a souligné « Quand vous regardez les données démographiques, en deux ou trois générations, toute la France sera comme Roubaix » et il a ajouté « Il y aura un melting pot partout, et Roubaix est en ce sens un vrai laboratoire. » Ces mots ne vont certainement pas plaire à tout le monde. Et en premier lieu à la police par le biais du représentant du syndicat de police Alliance dans le Nord Mr Arnaud Boutelier qui s’est dit « surpris » puisque pour lui on est loin de l’Eden présenté par le journal.

Du côté de la justice le premier magistrat de la Cité, Pierre Dubois, « préfère ces jugements » à ceux qui dénigrent sa ville dans les termes de ville « la plus pauvre de France » alors « tant mieux si l’intégration est citée en exemple ! » Pierre Dubois s’est dit satisfait et souhaite aussi mettre en lumière la bonne coexistence de « six mosquées et des églises« .

Quoi qu’il en soit pour le journal américain la ville de Roubaix est « la ville » à mettre sur le tableau d’honneur du vivre ensemble et surtout un exemple à suivre pour les autres villes de France et qu’elle devrait s’en inspirer afin de « diminuer les tensions ethniques et sectaires.« 

Source : NYTimes