Schizo 2 : Bibi s’est excusé pour ses propos sur les Arabes israéliens

Le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahu a présenté lundi ses excuses pour avoir dénoncé le « danger » de la mobilisation massive des Arabes israéliens aux élections législatives du 17 mars, qu’il a remportées.

« Je sais que mes déclarations la semaine dernière ont offensé certains citoyens israéliens et des membres de la communauté des Arabes israéliens. Cela n’a jamais été mon intention. Je présente mes excuses pour cela« , a dit M. Netanyahu.

Ces propos, tenus lors d’une rencontre avec des Arabes israéliens à Jérusalem, ont été diffusés par les télévisions.

Quelques heures avant la fermeture des bureaux de vote, M. Netanyahu avait lancé un appel pour inciter les partisans du Likoud, son parti, à aller voter. « Le pouvoir de la droite est en danger. Les électeurs arabes arrivent en masse aux urnes. Les associations de gauche les amènent avec des autobus« , avait-il dit.

Cet appel avait été entendu et M. Netanyahu a remporté son troisième mandat consécutif, contrairement à ce que prédisaient les sondages.

Bibi ou le syndrome de Bart Simpson

Le président américain Barack Obama avait critiqué ces propos: « Ce genre de rhétorique est contraire à la plus pure tradition israélienne« .

Ayman Odeh, le numéro un de la liste arabe qui a obtenu un record de 13 sièges sur 120 aux législatives, a rejeté les excuses de M. Netanyahu.

Lire aussi : Élection israélienne : « C’est un jour historique pour les Arabes »

« Elles ne sont pas acceptables car Benjamin Netanyahu prévoit non seulement de faire voter des lois racistes, mais avec ses déclarations, il a contesté le droit élémentaire des arabes israéliens à aller voter pour la Knesset (le Parlement)« , a affirmé lundi M. Odeh à la deuxième chaîne de télévision privée.

« Netanyahu ne peut pas être sincère alors qu’il n’a pas invité les représentants légitimes qui ont obtenu plus de 90% des voix de la communauté arabe pour présenter ses excuses« , a-t-il ajouté.

Selon la deuxième chaîne de télévision, les Arabes israéliens reçus lundi par Benjamin Netanyahu faisaient partie de la minorité de cette communauté, qui est favorable au Likoud.

Les Arabes israéliens, descendants des 160.000 Palestiniens restés sur leur terre après la création de l’Etat zioniste en 1948, représentent environ 20% de la population israélienne.

Source : avec Afp, Haaretz, Agence wafa, l’orient le Jour