Suède : Des Suédois soutiennent la communauté musulmane après l’incendie d’une mosquée

D’après Larédac à 15h05 le 27 Décembre 2014

Des Suédois se sont mobilisés vendredi pour soutenir la communauté musulmane après qu’un incendie criminel a détruit une mosquée dans ce pays connu pour sa tolérance mais où l’extrême droite gagnent du terrain.

Un engin incendiaire jeté jeudi dans une mosquée à Eskilstuna (centre) a fait cinq blessés, dont deux étaient toujours hospitalisés vendredi. Les habitants de la commune ont manifesté devant la mosquée pour montrer leur soutien.

« Il y a eu une manifestation autour de 14h00 (13h00 GMT). Plusieurs centaines de personnes étaient là pour délivrer un message amical« , a indiqué à l’AFP un porte-parole de la police Roland Lindqvist.

Par l’intermédiaire de sa page Facebok, l’association « Ensemble pour Eskilstuna » avait invité les manifestants à « coller des cœurs aussi près que possible » du bâtiment.

Une enquête pour incendie criminel aggravé a été ouverte mais aucun suspect n’avait été appréhendé vendredi en milieu d’après-midi. Les services de renseignement (Säpo) ont indiqué à l’AFP participer à l’enquête.

« C’est un crime sérieux. Mais pour l’instant rien ne pointe dans une direction plutôt que dans une autre« , a déclaré la porte-parole de la Säpo, Sirpa Franzén.

70 personnes se trouvaient à l’intérieur de la mosquée lorsque l’incendie s’est déclaré.

A la radio publique SR, le Premier ministre suédois, Stefan Löfven, a condamné une « violence détestable« .

« Nous ne tolérerons jamais ce type de crime. Les personnes qui veulent pratiquer leur religion doivent avoir le droit de le faire« , a-t-il affirmé.

« La haine des étrangers s’est renforcée« , a déploré jeudi le chef de l’association des musulmans de Suède, Omar Mustafa, interrogé sur SR.

La police a également indiqué à la radio qu’une autre mosquée de la ville avait été attaquée : une fenêtre a été brisée dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle n’était pas en mesure de confirmer vendredi soir un lien entre les deux affaires.

Le sentiment anti-Islam est en forte progression dans toute l’Europe.

Source : avec AFP, Reuters