Syrie : La chari’a ou rien du tout

D’après Hamzatou à 13h20 le 25 Septembre 2013

D’importants groupes rebelles islamistes combattant en Syrie ont affirmé mardi soir qu’aucune organisation basée à l’étranger, y compris la Coalition nationale de l’opposition, ne saurait les représenter.

« La Coalition nationale et le gouvernement d’Ahmad Tomeh (récemment choisi) ne nous représentent pas, et nous ne la reconnaissons pas non plus », ont indiqué 13 des groupes rebelles islamistes les plus puissants dans un communiqué commun.

Parmi les signataires de ce texte figurent des groupes appartenant à l’Armée syrienne libre (ASL, principale coalition de groupes armés liée à l’opposition en exil), comme la brigade Al-Tawhid, principal groupe rebelle de la province d’Alep (nord), et les jihadistes du Front Al-Nosra, lié à Al-Qaïda.

Le groupe islamiste Ahrar al-Cham, l’un des plus en vue sur le terrain, a également signé le texte.

Ces groupes affirment que la loi islamique doit être la seule source de la législation.
« Ces forces appellent tous les groupes civils et militaires à s’unir dans un contexte clairement musulman qui (…) est fondé sur la charia, en en faisant la seule source de la législation », déclarent-ils.

Le communiqué appelle aussi à « l’unité » et au « rejet des divisions (…) mettant l’intérêt de la nation (islamique) au dessus de l’intérêt de (chaque) groupe ».

Ce communiqué est publié alors que les violences se sont dernièrement multipliées entre divers groupes rebelles. 

Source : L’orientdujour