Le président syrien Bachar al-Assad, dans un élan de « cynisme humaniste » a décrété jeudi une amnistie pour tous les rebelles qui rendraient les armes, selon l'agence officielle Sana alors que les insurgés sont totalement assiégés dans la métropole d'Alep. « Toute personne portant les armes (…) et étant recherchée par la justice (…) est exemptée de […]