Timeline photo : Une mère Palestinienne lave ses enfants dans une salle de classe à Rafah

D’après Larédac’ à 15h54 le 16 Juillet 2014

Une jeune mère Palestinienne douche ses enfants dans une salle de classe d’école de Rafah transformée en abri contre les bombardements israéliens Photo faite par un correspondant local de press le 15 juillet 2014.

Fadwa Touqan (1917 – 2003) est une poétesse palestinienne célèbre dans tout le monde arabe  sous le nom de « poétesse de la Palestine ». Elle conjugue au féminin les thèmes chers au romantisme: la nature, l’amour, la solitude, la tristesse, le désarroi, dans un style raffiné, délicat et plein de sensibilité. « Il me suffit de mourir dans mon pays, d’y être enterrée, de m’y dissoudre et m’anéantir », Elle est l’une des rares voix féminines de la poésie palestinienne. Voici un de ses poèmes : « Instant » 

« Mon vœu est silence et quiétude … 

Ne me dis pas il était, il sera 

ne me parle pas d’hier, ne va pas à demain 

cet instant n’a pour moi ni d’avant ni d’après 

Le temps défini pour moi n’a plus de sens 

hier s’est évanoui, son écho et son ombre 

Les lendemains inconnus s’étendent au loin et ne se révèlent pas 

peut-être ce que la main de mes rêves et de tes rêves 

a dessiné n’était que … 

Peut-être n’espérons-nous autre chose que … 

Il n’y a d’instant que cet instant 

fleur offerte à portée de notre main 

ni fruit ni racines 

Merveille passagère, avant de passer prenons-la 

mon amour. »