Un combattant de MMA musulman accusé à tort par un journaliste

Heureusement que l’on est innocent avant preuve du contraire….


Un combattant de MMA est accusé à tort d’avoir crié Allahou Akbar et les prénoms de Merah et abdslam après sa victoire lors d’un combat en Suisse. Cette information a été reprise bien sûr sans enquête par nos chers médias remplis de professionnalisme…. 

Lettre du concerné au journaliste du journal 20mn qui a lancé cette rumeur :

Monsieur Martino,

Vous avez monté un article de presse concernant un homme qui porte visiblement le même nom que le mien. 

Cet homme me ressemble aussi physiquement et apparemment il a participé, tout comme moi à un gala de MMA à Montreux le samedi 16 avril dernier. 

L’homme dont vous avez parlé dans votre article (qui d’ailleurs a été supprimé de votre site, puis remplacé, sous le même lien, par un semblant de « démenti » moins agressif et dénonciateur) n’est pas moi. La vidéo jointe à cette lettre prouvera mes dires.

Monsieur Martino, je suis Magomed Guekhaiev, combattant de MMA. Tchétchène et résident français. Je suis père de famille et accessoirement musulman. 

Je me vois aujourd’hui sali par vos propos que vous n’assumez pas puisque votre premier article a été supprimé. 

Le gros titre est aguicheur « Il a dédié sa victoire à Merah et à Abdeslam » et a fait un buzz sur votre site et les réseaux sociaux. 

Certains de vos lecteurs ont pu déverser leur mots haineux à mon encontre, et vous avez contribué à tout cela. Je suis partagé entre peine, colère et indignation.

J’ai effectivement participé au Gala du Casino de Montreux samedi 16 avril dernier. J’y ai gagné mon combat. 

J’ai pris un micro que l’on m’a proposé (je ne l’ai pas arraché) pour effectivement y crier « Allah Akbar » qui signifie en français « Dieu est le plus grand ». 

Ma foi ne fait pas de moi un radicalisé et je suis sincèrement désolé que les terroristes utilisent cette phrase et leur soit disant foi pour justifier leurs actes abominables. 

J’ai également remercié mes deux coachs (Mathieu de Matskill et Yacouba de Boxing Factory), mais certainement jamais scandé les noms de Mohammed et Salah que vous mentionnez. 

Je précise que je me suis exprimé en français et non en arabe dont je ne parle pas un seul mot (sauf peut-être « chiche kebab » parce que j’aime ça et Salam Alekoum pour dire bonjour et au revoir !). 

Je vous rappelle Monsieur Martino que je suis Tchétchène… Ma langue n’est donc pas l’arabe comme vous l’avez mentionné. 

Je suis aussi très amusé de votre témoin « Julien » et une femme marocaine « outrée par mes propos en arabe » !, effectivement elle n’a pas du comprendre grand-chose : je parlais français !!!!

Monsieur Martino, vous vous permettez de publier un article incendiaire sans même avoir pris la peine de me consulter pour confondre les dires des deux personnes soit disant présentes dans le public samedi soir, sans avoir pris la peine de vérifier vos sources et sans avoir pris la peine d’être présent le jour J pour prendre vous-même les photos illustrant les articles (vous aviez repris une photo de moi d’un ancien gala). 

Etant donné le contexte actuel, permettez-moi de vous faire savoir que cela était très mal venu. Je suis obligé de me défendre et de pratiquement devoir m’excuser de mon orientation religieuse. 

Je suis obligé de de faire cette lettre ouverte et de la diffuser via les réseaux sociaux car je me doute que vous n’aurez pas le cran de publier ma version démentant radicalement la vôtre sur votre site « d’information ».

Monsieur Martino, vous avez sali un homme, ma famille, mes amis mais vous avez éclaboussé bien plus que cela. Vous avez sali un sport avec de réelles valeurs qui tente de se faire accepter sur le territoire français. 

Vous avez sali les combattants, pratiquants de cette discipline : ceux que j’appelle « mes frères » de Toulouse et du monde entier, mais aveuglé par votre volonté de buzzer, vous avez mal interprété mes propos. Vous avez sali les organisateurs du gala de samedi soir. Enfin, vous continuez de salir une religion déjà bien mise à mal par les événements de pseudos musulmans que je condamne.

Je suis sincèrement affecté par l’ampleur de vos propos, je pensais qu’un journaliste vérifiait ses sources, qu’il prenait la peine de consulter toutes les parties concernées dans une affaire. 

Au lieu de cela, vous avez joué la carte du buzz sur un sujet brûlant et faisant d’une pierre deux coups : le MMA et les djihadistes. C’est moche et clairement grave. 

Vous ne valez clairement pas mieux que ceux que vous cherchez à condamner. L’apologie du terrorisme ce n’est pas moi qui l’ai faite mais vous-même avec vos propos diffamatoires envers un sport et moi-même. 

La presse n’est plus ce qu’elle était, elle se fie à des pseudos ragots de « témoins imaginaires » pour condamner des gens et briser des vies. Oui, vous n’avez peut-être pas pensé aux conséquences d’un tel article mais vous pouvez effectivement briser ma vie avec de tels propos.

Monsieur Martino, que ceux qui souhaitent vous croire me condamnent et me retirent mon titre s’ils le souhaitent. Qu’ils me haïssent et fassent de moi un bouc émissaire s’ils le souhaitent. 

Mais je ne m’excuserai jamais d’être un combattant de MMA, un sport qui fait de moi ce que je suis en tant qu’homme. Et je ne m’excuserai jamais d’être un musulman voué à son Dieu Allah, une dévotion qui me rend fier et bon chaque jour. Heureusement que les organisateurs, les commentateurs ainsi que certaines personnes ayant commenté votre tissu de mensonges sont des gens intelligents.

Cordialement,
Magomed Guekhaiev