Un Coran écrit en lettre d’or

 L’artiste azerbaïdjanaise turque Tünzale Memmedzade a passé trois ans à écrire un Coran en encre d’or sur de la soie noire transparente, et l’effet est tout simplement magnifique.

Elle a commencé ce projet lorsqu’elle s’est rendu compte après quelques recherches que son futur travail serait le premier du genre. En effet, selon Mme Memmedzade, au cours des siècles, le livre sacré musulman a été transcrit sur divers matériaux différents, y compris le tapis, mais la soie n’avait jamais été utilisée.

Lorsqu’il est posé à plat comme sur les pages ci-dessous, chaque page devient opaque. L’artisanat, il faut l’avouer, est remarquable et prouve un réel dévouement !

 

L’artiste a été acclamée par la communauté internationale pour ce Coran fabriqué à la main qui a pris tout de même des centaines d’heures sur trois années.

Utilisant la version officielle du texte utilisée par la Présidence turque des affaires religieuses, l’artiste a écrit minutieusement toute l’œuvre en utilisant plus de 50 mètres de fils !

« Le Coran de soie dorée et noire est son chef-d’œuvre« , a déclaré un journaliste, exprimant sa joie d’être le premier à compléter une telle entreprise.

La calligraphie est une expression artistique majeure dans le monde islamique qui s’est développée au fil des siècles grâce aux liens étroits avec la forme d’art qu’est le Coran. Aujourd’hui, des dizaines de scripts différents existent.

Cependant, en ce qui concerne ce Coran il est bon de rappeler que la soie et l’or sont deux matériaux interdits pour les hommes en Islam. Alors qu’en est-il d’un Coran écrit sur un support en soie aux lettres d’or ?

D’après ‘Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée), j’ai vu le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) pendre de la soie et la mettre dans sa main droite et de l’or qu’il a mis dans sa main gauche puis il a dit: « Certes ces deux sont interdits aux hommes de ma communauté » (Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4057 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

Sources : Indepedent.co.uk, boingboing