Un islamophobe récompensé pour ses caricatures du Prophète (Salla Allahou alayhi wa salam)

Le journaliste danois Flemming Rose, qui vit sous protection policière, a reçu un prix pour ses caricatures du Prophète (Salla Allahou alayhi wa salam).

Le Danois Flemming Rose, qui avait publié des dessins du Prophète Mahommed (Salla Allahou alayhi wa salam) à l’origine de violentes manifestations dans le monde musulman, a été primé jeudi soir. À l’époque, la décision du quotidien conservateur avait divisé le Danemark et plusieurs journalistes avaient alors vivement critiqué le choix de Mr Rose.

En 2005, il avait fait publier, en tant que rédacteur en chef des pages culture du journal Jyllands-Posten, douze caricatures humiliantes du Prophète de l’Islam (Salla Allahou alayhi wa salam). Petits dessins nauséabonds entre amis, ces dessins avaient été reproduits quelques mois plus tard par le torchon satirique français « Charlie Hebdo ».

C’est lors de la remise annuelle du club de la presse danois qu’il s’est vu remettre ce prix « selon moi, le débat dans lequel j’ai été entraîné il y a près de dix ans par hasard (…) concerne la tolérance et la liberté« , a déclaré Mr Rose. Le club de presse danois a estimé que Mr Rose avait été « un acteur central et déterminé du débat international sur la liberté d’expression« .

« Je vois cela (le prix) comme un signe que le débat au Danemark a changé, mais aussi bien sûr que la réalité a changé », a déclaré Mr Rose à son propre journal.

L’islamophobie primée également en Suède

Comme on le dit souvent, l’islamophobie fait vendre et elle fait apparemment gagner des prix aussi. En effet, la récompense de Mr Rose fait suite à celle la semaine dernière de l’artiste suédois Lars Vilks, qui avait déclenché une vague de protestations dans le monde musulman en 2007 avec une énième caricature humiliante de Mohamed (Salla Allahou alayhi wa salam) dans un corps de chien. Son dessin avait reçu le prix d’une association danoise pour la liberté d’expression. Association qui est très controversée au Danemark puisqu’elle est marquée très à droite et accusée d’islamophobie par certains.

Mr Vilks était sorti indemne de l’attentat du 14 février dernier à Copenhague. Un Danois d’origine palestinienne avait tiré des coups de feu pendant un débat dont il était la tête d’affiche, il avait alors fait plusieurs victimes.

Des commentaires d’indignations ont été postés sur le net par des internautes ne comprennant pas le fait de récompenser une personne qui provoque la haine et blesse des personnes. Philippe écrit dans ce sens « faire l’apologie publique de Dieu-ou du Prophète- Interdit ! Parce que sphère privée. Par contre le tourner en ridicule. Prix ! J’avoue que j’ai des difficultés à comprendre. Surtout que des caricatures en guise d’argument de débat, c’est assez médiocre. Non ? Si c’est ça le cadre de la liberté d’expression, il vaut mieux se taire. En effet ! Le soleil a bien raison de s’éclipser aujourd’hui…« . « Liberté d’expression et tolérance !? De dessiner le Prophète Mahomet, notre Jésus Christ, ou encore Moïse dans un corps de chien, mais, mais, mais le dessinateur qui ressent le besoin de partager avec le monde son style « beurk » irrespectueux, n’apporte rien » nous dit Agathe.

Source : ATS, LaNouvelleListe

Photo : Keystone