Un marathonien Palestinien interdit d’entrer à Bethléem

D’après Larédac’ à 19h59 le 04 Avril 2014

Un athlète olympique de la bande de Gaza est interdit par Israël de se rendre à Bethléem, en Cisjordanie, pour y courir le marathon. Il a porté mercredi son cas devant la plus haute juridiction d’Israël. 

« J’ai demandé un permis pour me rendre (…) à Bethléem pour courir le marathon organisé le 11 avril, mais j’ai appris vendredi dernier qu’Israël rejetait ma demande« , a déclaré à l’AFP par téléphone Nader al-Masri. 

Nader al-Masri est le seul athlète olympique résidant à Gaza à avoir participé en 2008 aux Jeux olympiques de Pékin, où il a terminé dernier dans la catégorie 5 000 mètres.

Pour défendre sa cause, l’athlète s’est tourné vers l’association israélienne Gisha, une ONG qui milite pour la liberté de mouvement des Palestiniens et qui l’avait aidé à quitter Gaza en 2008. 

« Son cas a été porté mercredi devant les juges de la Haute Cour de justice, la plus haute juridiction » israélienne, a déclaré à l’AFP, Shai Greenberg, porte-parole de Gisha.

Nader al-Masri, 34 ans, s’était déjà vu refuser l’année dernière par le ministère israélien de la Défense un permis pour aller courir le marathon de Bethléem, première course du genre en Cisjordanie occupée. 

« Je n’ai aucun lien avec la politique et je ne comprends pas pourquoi Israël me refuse un permis« , a déploré le sportif.

Excuse et dialectique : C’est les mêmes qui disent « faut  pas tout mélanger, c’est du sport là…« 

Le porte-parole du département chargé de la coordination des affaires civiles avec les Palestiniens au sein du ministère de la Défense n’était pas disponible dans l’immédiat pour un commentaire.

Mais Gisha a publié sa réponse écrite sur le cas de Nader al-Masri.

« Vu la situation diplomatico-sécuritaire actuelle, l’entrée d’habitants de la bande de Gaza en Israël n’est pas autorisée, sauf dans des cas humanitaires exceptionnels« , indique-t-on.

L’ONG souligne pourtant que, dans un document du ministère de la Défense, il est explicité que « les habitants de la bande de Gaza peuvent se rendre en Israël pour participer à des conférences ou des événements organisés par l’Autorité palestinienne« , ce qui est le cas ici avec le marathon.

Source : Afp, Reuters, Agence Wafa