Un militant pro-palestinien victime des forces de police sionistes

D’après larédac à 19h16 le 30 Novembre 2014

Un militant pro-palestinien de nationalité italienne a été victime du zèle des forces sionistes, en effet, le militant a été sérieusement blessé par balles par les forces de sécurité de l’occupant zioniste vendredi lors d’affrontements dans le nord de la Cisjordanie.

Prodo (-Patrick-) Corsi, 30 ans et membre du Mouvement de solidarité internationale (MSI), a été blessé lors de la manifestation hebdomadaire à Kafr Qaddoum contre les expropriations israéliennes, selon des sources de sécurité palestiniennes.

Un communiqué du MSI a indiqué qu’un militant italien avait été « touché à la poitrine par des tirs à balles réelles de calibre 22 » et qu’il était dans un état sérieux mais stable. Un manifestant palestinien a également été touché par balles à une main et à la poitrine, selon le MSI.

Patrick Corsi a été hospitalisé à Ramallah, a indiqué une source médicale palestinienne.

Selon des témoins, l’Italien filmait la manifestation quand il a été touché par des tirs.

Plus de 400 manifestants palestiniens ont jeté des pierres et brûlé des pneus en réaction à la décision de l’occupant zioniste de fermer régulièrement l’accès au village. 

« Tsahal », armée d’occupation zioniste, a tenté à plusieurs reprises de disperser la foule en utilisant des moyens de dispersion anti-émeutes, puis a ouvert le feu par la suite…

L’armée a confirmé avoir tiré en direction de deux manifestants, qui ont été évacués par la suite par des ambulances de la Croix rouge, et a annoncé enquêter sur l’incident.

Un porte-parole de l’armée a décrit la manifestation comme une émeute pendant laquelle une centaine de personnes ont jeté des pierres et brûlé des pneus. Devant l’incapacité de l’armée à disperser la foule et « à cause de la montée des violences« , « les soldats ont tiré quelques salves de petit calibre en direction des principaux instigateurs masqués » de ces affrontements, a expliqué le porte-parole.

Selon ce représentant de l’armée, des policiers d’occupation zioniste ont par ailleurs « tiré des balles de petit calibre dans les jambes de deux des principaux instigateurs » de heurts qui ont eu lieu entre la police et quelque 150 Palestiniens à Qalandiya, point de passage entre Jérusalem et Ramallah.

Plus tôt vendredi, des tirs ont également été signalés au point de passage de Qalandiya, au nord de Jérusalem, sans faire de blessé.

Source : avec Afp, Reuters, MSI, Haaretz, Agence Ma’an, L’orient le Jour