[Vidéo] : « État mensonge », le clip qui embarrasse Bagdad

D’après Larédac’ à 15h00 le 30 Septembre 2014

AFP PHOTO/SABAH ARAR

Depuis le début de l’annonce de la création de l’État dit islamique, les télévisions du monde entier diffusent des programmes où l’EI est tourné en dérision. Le Moyen-Orient n’est pas en reste, pour exemple l’Irak où la chaîne de télévision publique a diffusé un clip qui n’est pas passé inaperçu.

Ce clip musical baptisé « l’État mensonge » est une des multiples idées qui se répandent largement dans le pays. Ce genre de diffusion tente de dénoncer l’EI comme étant une création des États-Unis, de l’État apartheid ainsi qu’avec la complicité des monarchies du Golfe.

Un cow-boy, un « diable », une princesse sioniste

Pour commencer le clip nous montre, dans un fond désertique, un homme à cheval au galop se « promenant » dans l’immensité du désert. Cet homme est un cow-boy représentant les États-Unis, il est ravi de rejoindre un « diable » pour l’inviter sous une tente où se trouvent deux femmes dont l’une d’elles est une princesse portant une étoile de David autour du cou qui fait penser à l’État sioniste, les États-Unis jouent les entremetteurs en présentant le « diable » à la princesse, nouveau couple duquel sortira, d’un mini-oeuf, un mini Abou Bakr Al Baghdadi. Nous vous laissons découvrir la suite de ce clip en images….Heu !…Bizarre, un grand n’importe quoi, il y a même le joker dedans !!!

Maintenant pourquoi ce clip ne passe plus à Bagdad ? La raison en est simple, à ce jour les États-Unis ainsi que les monarchies du Golfe, qui pour rappel font partie de la coalition montée par Oncle Tom, bombardent l’EI ! Ce qui a mis Bagdad dans une situation délicate, pour y remédier il a dû très vite recadrer les choses allant jusqu’à faire supprimer du clip le cow-boy ricains et Cheikha Mozah, femme de l’ancien Émir du Qatar, qui fait partie du délire du scénario.