Yémen : Un attentat dit anti-chiite a tué un dizaine de personnes

D’après Larédac à 23h14 le 12 Novembre 2014

Des dizaines de personnes ont été tuées dans un attentat dit « anti-chiite » mercredi dans la ville de Rada, dans le centre du Yémen, ont indiqué des sources militaire et tribales.

L’explosion a visé la demeure d’un chef tribal allié à des miliciens chiites, a-t-on précisé de mêmes sources, ajoutant que nombreux combattants du mouvement chiite Ansaruallah se trouvaient là au moment de l’attentat.

La déflagration est « la plus puissante » à avoir secoué cette ville de la province de Baïda depuis l’arrivée en octobre des combattants chiites, les « houthis », selon la source militaire.

Des résidents ont indiqué que l’explosion a été entendue dans toute la ville habitée à la fois par des sunnites et des chiites.

L’attentat n’a pas été revendiqué et il était impossible de savoir immédiatement s’il avait été commis par un kamikaze ou à l’aide d’un véhicule piégé.

Après avoir pris le contrôle de la capitale yéménite, Sanaa, le 21 septembre dernier, les combattants chiites d’Ansaruallah n’ont cessé d’étendre leur zone d’influence vers l’ouest et le sud du Yémen.

Leur arrivée à Rada -une zone où « Al-Qaïda » serait bien implanté- a provoqué de fortes résistances et certaines tribus sunnites se sont alliées avec le réseau extrémiste pour tenter de chasser les miliciens chiites.

« Al-Qaïda » a revendiqué une double attaque contre des combattants chiites samedi, affirmant qu’il avait fait des dizaines de tués parmi ses adversaires.

Source : avec Afp, Reuters, Agence Saba, Arab press Network, L’Orient le Jour